Caractéristiques Canon

Compte rendu sur l'imagePROGRAF PRO-1000 de Canon

Bruce Patterson | janv 5, 2016

J'ai toujours été un fervent défenseur de l'impression; mes images préférées ne sont jamais complètement finies avant que je n'en fasse une impression grand format. J'ai actuellement plusieurs imprimantes, dont l'imprimante de bureau Pixma Pro-1 de Canon pour les impressions d'une largeur maximale de 13 po et l'imprimante imagePROGRAF iPF6400 de Canon pour les impressions d'une largeur maximale de 24 po. L' imagePROGRAF Pro-1000 de Canon remplacera la Pixma Pro-1 de Canon.

Si vous avez suivi mon blogue et lu mes comptes rendus sur la Pixma Pro-1 de Canon et l'imagePROGRAF iPF6400 de Canon, vous savez donc que je suis un perfectionniste, un passionné de l'image parfaite; c'est ce qui me motive à parfaire mon art et attise ma passion pour l'impression. En tant que maître-imprimeur, je devais passer des heures innombrables à me pencher sur les épreuves, cherchant à tirer le maximum de la gamme chromatique de l'imprimante que j'utilisais alors; tout a changé lorsque je suis passé à la Canon iPF6400, puis que j'ai ajouté la Pixma Pro-1 de Canon; l'imagePROGRAF PRO-1000 remplacera désormais ma Pixma PRO-1 de Canon pour tout, jusqu'à une largeur de 17 po.

Exposé complet : J'ai découvert la gamme d'imprimantes Canon après avoir été nommé le tout premier ambassadeur du programme Ambassador de Canon Canada ou explorateur de la lumière boréale de Canon, il y a environ quatre ans. J'avais utilisé jusque là des IGF (imprimantes grand format) d'une autre marque populaire. J'avais investi tellement de temps à trouver des solutions pour toutes leurs lacunes que j'étais bêtement réfractaire au changement. J'appréhendais presque de retourner au studio, sachant qu'il pourrait s'écouler des heures avant je puisse lancer l'impression en attendant les cycles de nettoyage et l'alignement des têtes. Ces jours sont désormais chose du passé et mon expérience avec mes deux imprimantes Canon adorées n'est que pur plaisir. Bien que Canon me commanditât – et continue de me commanditer – à titre d'explorateur de la lumière boréale, je n'ai aucune obligation contractuelle de vous vendre quoi que ce soit. Je partage simplement mon expérience et je fais mes recommandations personnelles pour vous éviter la frustration de devoir choisir entre la bonne et la mauvaise imprimante (après tout, je suis déjà passé par là [sourire]). Il s'agit d'un témoignage renouvelé de mon utilisation des imprimantes avec lesquelles je produis mes photos.

De quoi s'agit-il? L'ajout le plus récent et le plus remarquable de Canon à sa gamme déjà impressionnante d'imprimantes est l'imagePROGRAF PRO-1000. J'ai été impatient de la mettre à l'essai et d'offrir mes réflexions sur ce nouveau modèle destiné aux amateurs avertis et aux photographes semi-professionnels et professionnels qui produisent des photos couleur et monochromes de qualité professionnelle d'une largeur maximale de 17 po.

Première impression : L'imprimante imagePROGRAF Pro-1000 de Canon est arrivée et j'étais impatient de la mettre à l'essai; l'imprimante, qui a un aspect impressionnant, arbore une nouvelle ligne rouge mince, que l'on voyait habituellement sur les objectifs de la série L seulement et qui reflète leur qualité haut de gamme. J'ai été heureux de découvrir un écran ACL sur le panneau de commande; c'est ce qui manquait à mon imprimante Pixma Pro-1. La configuration et l'installation se sont faites rapidement et facilement; le retrait de l'emballage et du ruban de sécurité et l'installation de la tête d'impression ainsi que des nouveaux réservoirs d'encre (plus gros) ont été un jeu d'enfant grâce à la nouvelle configuration des réservoirs d'encre à la partie inférieure avant de l'imprimante. Fait important à remarquer : l'inclusion d'un jeu complet de réservoirs d'encre de 80 ml; il s'agit d'un facteur important à considérer sur le plan du coût d'une mise à niveau (les imprimantes sont habituellement expédiées avec juste ce qu'il faut d'encre pour amorcer les canalisations d'encre et la tête d'impression, exécuter les fonctions de configuration comme l'alignement de la tête, puis imprimer seulement quelques épreuves. Vous obtenez rarement des réservoirs d'encre remplis à plus de la moitié).

Fidèle à mon habitude, je ne dresserai pas la liste des caractéristiques techniques, que l'on peut consulter sur le site Web de Canon. En bref, l'imagePROGRAF PRO-1000 de Canon bénéficie d'un nouveau design et de toutes nouvelles caractéristiques; voici ce qui est important pour moi :

NOUVELLE tête d'impression, nouvelles encres Lucia Pro et nouveau processeur d'image : L'imagePROGRAF PRO-1000 combine une nouvelle tête d'impression, de nouvelles encres et un nouveau processeur afin d'offrir la meilleure qualité d'impression, sans compromettre le rendement ou la productivité. Les nouvelles encres LUCIA PRO de 80 ml mises au point pour l'imagePROGRAF PRO-1000 permettent aux photographes d'imprimer leurs images avec précision. La vaste plage dynamique de couleurs permet d'obtenir une gamme chromatique élevée (jusqu'à 19 pour cent de plus qu'avec l'imprimante PIXMA PRO-1) et de révéler la richesse des détails dans les zones sombres, avec une permanence d'image remarquable. L'optimiseur de saturation permet d'obtenir une brillance uniforme lorsqu'on imprime sur du papier lustré. En étant appliquée sur l'image imprimée pour couvrir les espaces entre les gouttelettes d'encre, l'optimiseur de saturation uniformise la réflexion superficielle afin de réaliser une épreuve aux couleurs naturelles. Cela crée des images affichant des noirs d'une profonde densité tout en prévenant le bronzage indésirable (résistant aux égratignures). La nouvelle conception de la tête d'impression (50 % plus grande que celle de la PIXMA PRO-1) utilise un système évolué d'éjection d'encre en temps réel qui contribue à maintenir la tête d'impression à une température constante et à obtenir des gouttelettes d'encre uniformes pour limiter les obstructions et réduire les cycles de nettoyage et le gaspillage d'encre. La nouvelle tête d'impression permet de réduire davantage la perte d'encre grâce à des technologies anti-obstruction qui vérifient avec précision les conditions d'éjection de l'encre à l'aide de capteurs; si une obstruction est détectée, une autre buse prend automatiquement la relève. Le nouveau processeur d'image optimise le contrôle de l'imprimante, assurant une impression précise à haute vitesse et à une résolution élevée tout en équilibrant les encres, en assurant le placement précis des gouttelettes d'encre et en calculant avec soin les meilleurs résultats pour chaque mode d'impression et chaque support en tenant compte de divers facteurs, dont la reproduction des couleurs, les gradations tonales, la densité des noirs, la granulation, la brillance, l'anti-bronzage et l'élimination du métamérisme. »

NOUVEAU format plus grand d'impression : « Profitez de la capacité d'imprimer des images saisissantes jusqu'au format A2 (et 17 x 22 po) sans compromettre la qualité. Profitez de nos grandes vitesses d'impression couleur et de l'étalonnage des couleurs; grâce à la prise en charge d'une multitude de types de papier (brillant, mat, artistique et toile, vous obtiendrez l'aspect que vous désirez. »

NOUVEAU La PRO-1000 est la seule imprimante de bureau de Canon qui comporte le plateau à aspiration (auparavant réservé aux imprimantes grand format), qui alimente le papier par succion afin de garder le papier à plat et d'empêcher le « flottement » et le « gondolage des bords » durant le processus d'alimentation / impression, permettant l'impression sans bordure sur du papier artistique.

NOUVEAU logiciel : Print Studio Pro v. 2.0 fonctionne avec Adobe Photoshop et Lightroom et le logiciel Digital Photo Professional de Canon. « Grâce à une capacité de traitement de 16 bits, les menus détails sont considérablement améliorés, les gradations sont douces et l'image saisie à l'origine peut être reproduite de façon très précise. Par rapport au plugiciel actuel Print Studio Pro, l'imagePROGRAF PRO-1000 utilise la version mise à jour améliorée 2.0.0. Elle comporte un nouvel affichage qui facilite les réglages de l'imprimante, du papier, de la disposition et des couleurs afin de produire la meilleure qualité d'épreuve. Vous pouvez créer les réglages préférés qui vous conviennent et y revenir quand bon vous semble. La gestion des couleurs est plus facile que jamais grâce à une simple boîte permettant la sélection des profils ICC, aux rendus visés et à une toute nouvelle fonction d'épreuve-écran. »

En conclusion : Après la configuration, j'ai choisi délibérément d'imprimer une image couleur contenant beaucoup de couleurs et de tons sombres, une image qui, à mon avis, pouvait mettre l'imprimante à l'épreuve et vraiment démontrer si la nouvelle imagePROGRAF PRO-1000 de Canon était capable de produire des épreuves pouvant se démarquer de celles du modèle précédent. J'ai été immédiatement renversé par la différence remarquable sur le plan de la profondeur et de la précision des couleurs; toutes les zones sombres se sont aussitôt ouvertes et, bien que subtile, la différence en ce qui a trait à la qualité d'impression m'a amené très rapidement à tirer de nouvelles épreuves d'un grand nombre de vieilles images; chacune d'entre elles, dans une plus ou moins grande mesure, était différente de celles que j'avais précédemment imprimées; elles étaient toutes meilleures.

Le nouveau logiciel Print Studio Pro v. 2.0 était facile à utiliser, l'imprimante a fonctionné sans problème et les épreuves témoignent de ses capacités. La partie la plus difficile de cette évaluation est venue quand j'ai manqué d'encre d'essai, retirant l'encre restante dans les canalisations (pour préparer l'expédition) et emballant l'imprimante d'essai pour la retourner à mes amis de Canon Canada. Je vais passer ma commande pour que mon imprimante arrive lorsque mes ateliers hivernaux sur le harfang des neiges se termineront à la fin de février.

Considérations économiques : Si vous vous questionnez sur la rentabilité d'investir dans une imprimante PRO-1000 de Canon, lisez ce qui suit (méthode à très courte vue étant donné que l'imprimante durera des années et produira des milliers d'épreuves pendant sa durée utile) :

Le prix de détail suggéré de la PRO-1000 est de 1 600,00 $CAN, mais il comprend un jeu complet de réservoirs d'encre de 80 ml qui, après la configuration, produira probablement une cinquantaine d'épreuves 17 x 22 po. Si vous arrivez à les vendre à plus de 32,00$ CAN chacune (plus le coût du papier), l'imprimante se paiera alors d'elle-même. Or, le premier jeu d'encres a amorcé la tête d'impression et rempli les canalisations qui alimentent la tête d'impression; le deuxième jeu vous coûtera 863,88 $CAN au prix de détail suggéré, mais il produira environ deux fois plus d'épreuves… vous voyez où je veux en venir; la mise à niveau est parfaitement logique, ne serait-ce que du point de vue de la qualité et du coût par épreuve.

Pour obtenir plus d'information, consultez le site www.canon.ca/pro1000 ou cliquez ici pour magasiner en ligne.

Partager l'article :

Au sujet de l'auteur

Bruce est le propriétaire et le principal cinéaste de Cloud Nine Creative – l'une des sociétés cinématographiques de mariage de premier plan d'Amérique du Nord – et co-éditeur de WedLuxe, le magazine national du mariage de luxe au Canada. Il a animé de nombreux ateliers sur la réalisation de films de mariage et donné des conférences à Austin, San Francisco, La Nouvelle-Orléans, San Diego et Detroit.

Les services de Bruce et de son équipe cinématographique ont été retenus pour filmer des événements au Canada, aux États-Unis, en Irlande, à Maurice, à Manille et à Singapour. Sa célèbre clientèle comprend : Michael Bublé, Roberto Alomar (MLB), Chris Webber (NBA), Mike Modano (LNH), Mike Cammalleri (LNH) et Sam Gagner (LNH).

La revue WedLuxe, qui est publiée depuis 2006, est distribuée dans tout le Canada et fera son entrée sur le marché des États-Unis à l'échelle nationale. Toutes les prises de vues originales de WedLuxe sont réalisées soit de façon conceptuelle, soit en coulisse. Ces séquences accompagnant le contenu de la revue ont constitué une première en Amérique du Nord lorsque la publication de WedLuxe a commencé.

Bruce est reconnu comme un chef de file de l'industrie du cinéma de mariage en raison de sa démarche pragmatique, axée sur les résultats, concernant la gestion d'une société de vidéographie de mariage.

  • Propriétaire de Cloud Nine Creative (www.cloudninecreative.com)
  • Propriétaire et éditeur de la revue WedLuxe (www.wedluxe.com)
  • Honoré deux fois en figurant sur la liste des « 25 meilleurs vidéastes au monde » de la revue EventDV Magazine.
  • Membre de la liste des meilleurs gens d'affaires du Canada de la revue Oceana Magazine.


Suivre l'auteur :

En savoir plus

Séance de portrait avec Jacilyn et Ryan

Jonetsu Studios | nov 1, 2013

La plupart de nos mandats de photos de mariage comportent une séance de portrait mettant en valeur le couple et la personnalité de chacun afin de les présenter…